Lino Ventura SITE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Georges Brassens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Georges Brassens   Ven 7 Mar - 7:13


Grand ami de Lino Ventura , voici un site consacré à Brassens :
Clic ici

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Ven 1 Aoû - 14:48

Clic ici

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Sam 30 Aoû - 12:22

Clic ici

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 4 Sep - 18:37

Clic ici

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 23 Déc - 15:37


_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
françois



Nombre de messages : 1236
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 23 Déc - 15:54

Un véritable poete!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magie-et-magicien.be/
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Mar 15 Fév - 17:14



Superbe livre que je possede !

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Mer 16 Fév - 12:50



Présentation de l'éditeur
« … Vous viendrez me dire : « Il m’est arrivé tel malheur », vous auriez 18 ans, je vous aurais vu pleurer dans le coin là-bas, parce que vous m’auriez dit qu’une fille vous avait laissé dans telles ou telles circonstances, bon ! Je vous aurais dit : « T’en fais pas mon petit, c’est pas grave. » Bien sûr c’est très grave de perdre ses billes ou d’avoir son ballon ou sa première bulle de savon qui crève, mais je vous aurais dit : « T’en fais pas mon petit. » Bien que les chagrins d’enfance ne s’arrangent peut-être jamais finalement. Peut-être que la bulle de savon qui est crevée l’est définitivement et qu’on s’en remet jamais. Mais enfin, je vous aurais dit ça, et petit à petit tout ça aurait cheminé en moi, et, à l’aide d’autres histoires analogues à la vôtre, j’aurais fini, parce que c’est ma vocation, de jouer avec les mots, tout en prenant part à votre chagrin, par faire une chanson. Vous voyez ? »
Georges Brassens, Extrait de l’interview de P. Némo, France-Culture, 1979.
Reprise de l’œuvre pleine de verve et non conformiste du chanteur-compositeur. 192 poèmes et chansons rassemblés dans un recueil où il y a beaucoup à (re)découvrir. Une des plus belles figures de la chanson française et une œuvre intemporelle.



_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 24 Mar - 17:33



Après Miles Davis et Serge Gainsbourg, la Cité de la musique rend hommage à Georges Brassens, disparu il y a 30 ans. Un parcours qui renouvelle l'image de chanteur bourru. Grâce à de nombreux documents inédits et aux dessins décalés de Joann Sfar, on découvre un Brassens sensuel et généreux. Visite guidée en compagnie de Clémentine Deroudille, petite-fille de Robert Doisneau et commissaire de l'exposition à la Cité de la musique.




De son vivant déjà, Georges Brassens domine la chanson française. Avec Léo Ferré et Jacques Brel, il forme une sainte trinité, gravée dans le marbre par la fameuse photographie de Jean-Pierre Leloir. Y toucher, c'est s'attaquer à un mythe. Brassens est devenu malgré lui un classique un peu empesé, un monument qui prend la poussière. L'imagination de Joann Sfar et la passion de Clémentine Deroudille prennent à rebours les idées reçues et les poncifs sur le chanteur à la pipe.
Le regard que le dessinateur porte sur Brassens est drôle, parfois irrévérencieux. Décalé. C'est presque une exposition dans l'exposition. Un « serpent narratif », selon son expression. Cela aurait pu noyer le poisson. Pourtant non, c'est un fil parallèle, une espèce de métaphysique absurde qui s'entremêle au travail de fourmi réalisé par son alter ego, Clémentine Deroudille. L'autre commissaire et véritable maître d'œuvre de Brassens ou la liberté a fouillé dans les archives pour dénicher les pièces rares : des chansons inédites que l'on peut écouter sur place et de nombreux documents audiovisuels. Tels ces films que Brassens tournait lui-même et ces extraits d'émissions de télévision où l'on voit le chanteur tétanisé par le trac ou essayant une guitare chez son luthier en compagnie d'un certain Maxime Le Forestier. Idem pour les nombreuses émissions de radio que l'on peut écouter sur des téléphones kitsch, la collection complète de ses disques vinyles originaux, des fiches de censure rappelant que Brassens fut le recordman des chanteurs interdits d'antenne, des manuscrits de chansons ou ce journal que le chanteur a tenu de 1963 à sa mort, en 1981. Surtout, Clémentine Deroudille donne un point de vue personnel, tendre et passionné, sur cet artiste dont elle parle avec enthousiasme : « Au départ je le prenais pour un grand-père. Au fur et à mesure de mes recherches, je me disais 'il est sublime, cet homme'. Je suis tombée un petit peu amoureuse de lui. »


La scénographie est conçue comme un long plan séquence. Rien n'est heurté, on passe en douceur de l'enfance à la gloire de Brassens en mouillant dans quelques criques thématiques : la littérature, l'écriture, l'anarchie, les débuts, les disques, le cinéma (Brassens tourne dans un seul film, 'Porte des Lilas' et compose 'Les Copains d'abord' pour le film d'Yves Robert, 'Les Copains'). Le parcours est sur deux niveaux. On termine à l'étage du dessous avec un cabaret et une partie consacrée aux multiples interprétations de Brassens dans le monde. « L'expo est partie de là, explique Clémentine Deroudille. Brassens est universel. On se rend compte qu'il est l'artiste le plus chanté, le plus traduit à l'étranger. » Devant un écran, on clique sur une chanson, n'importe laquelle au hasard. Un menu offre la possibilité de l'écouter dans toutes les langues où elle a été enregistrée. Brassens en russe, en créole, en espagnol, en italien. Rien de tel pour achever de nous convaincre qu'à l'heure des vains débats sur l'identité nationale, Brassens est encore celui qui représente le mieux la France.
Journaliste, éditrice et productrice radiophonique, Clémentine Deroudille est aussi la petite-fille de Robert Doisneau. Le photographe et le chanteur possédaient quelques amis communs, comme René Fallet, fidèle parmi les fidèles, dont un article retentissant dans Le Canard enchaîné marquera le début de son amitié avec « le gros » - à l'époque Brassens pèse plus de cent kilos.



Tout feu, tout femme


Zoom
C'est justement par une image de camaraderie - Brassens âgé de 21 ans, entouré de cinq copains sur la plage de Sète - qu'on pénètre dans la vie et l'œuvre du chanteur. En maillot de bain, il fallait oser. Pourtant le grand Georges était aussi un corps, pas seulement un pur esprit obsédé par les mots. Il fallait une femme pour poser ce regard sensuel, à mille lieux de l'artiste mal à l'aise sur scène, de l'homme cadenassé derrière sa diction et ses rimes parfaites.
L'affiche de l'expo le représente en marcel. Une photo sur laquelle Sfar lui a dessiné une pipe et une flamme jaillissante. Tout feu, tout femme : « Le regard qu'il porte sur les femmes est magnifique. Toutes les grandes personnalités dans sa vie sont des femmes et les chansons qu'il a écrites sur elles sont sublimes. » Avec Jeanne, chez qui il habitera dès son arrivée à Paris à 19 ans, celle qui a compté le plus s'appelle Püpchen - poupée en allemand - alias Joha Heiman, son aînée de 10 ans. Ils ne se mettront jamais la bague au doigt, ne partageront jamais le même toit. Georges lui écrira le splendide 'La non demande en mariage', 'J'ai rendez-vous avec vous', 'Je me suis fait tout petit devant une poupée', 'Saturne', 'Rien à jeter'.

Populaire et libertaire

Au départ, Brassens écrit pour les autres. N'arrivant pas à placer ses chansons, il commence à les chanter lui-même, dès 1950. Un copain, à la Fédération Anarchiste, lui suggère d'aller voir le chansonnier Jacques Grello. Celui-ci lui conseille d'abandonner le piano pour la guitare. Avec son copain et secrétaire Gibraltar rencontré au camp de Basdorf, en Allemagne, pendant la guerre, il fait le tour des cabarets. Un autre copain l'envoie chez Patachou, le cabaret à la mode de l'époque. A la première audition, celle-ci lui prédit le succès dans les six mois. Quelques semaines après, le plus grand producteur de l'époque, Jacques Canetti, le découvre, le programme dans son théâtre des Trois baudets et lui fait enregistrer ses premiers disques (il lui restera toujours fidèle). En moins de dix ans il devient un monument de la chanson. Pas une star. On ne met même plus son nom sur les disques tellement il est célèbre.
C'est un vrai chanteur populaire qui rallie tout le monde. Un libertaire qui ranime en chaque français sa rébellion latente. « Ce que m'a appris Brassens, explique Clémentine Deroudille, c'est ce que m'a appris mon grand-père, Robert Doisneau : l'élégance du comportement. C'est une conduite de vie et une générosité. Et puis je suis bouleversée par son écriture, sa manière de travailler les vers, sa culture littéraire, son exigence. »



_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Sam 8 Oct - 15:43


En trente ans de chansons Georges Brassens a légué à ses millions d'admirateurs un monde poétique tour à tour drôle et émouvant, truculent et pittoresque, plein de personnages inoubliables - l'oncle Archibald, Jeanne, Pauvre Martin - et de couplets aussi célèbres que les plus belles pages de La Fontaine ou de Villon " Le parapluie ", " La Non-Demande en mariage ", " Le Grand Chêne "... Voici réunie l'intégrale de cette oeuvre : plus de cent soixante chansons, y compris celles écrites pour d'autres interprètes (Marcel Amont, Patachou...), et les dernières compositions enregistrées après la mort du poète par son ami Jean Bertola. A retrouver, à savourer, à découvrir peut-être, un des plus authentiques trésors de la chanson et de la poésie française.

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Mer 2 Nov - 19:52


A l'occasion de la fête de la musique 2011, Midi Libre publie un Hors-Série consacré au poète et chanteur sétois Georges Brassens, disparu il y a trente ans.
L'occasion de redécouvrir l'étonnant parcours artistique de l'auteur des Copains d'abord et du Gorille.

Réalisé par la Rédaction du journal Midi Libre, "Georges Brassens, la légende de Sète à Paris" dévoile sur 60 pages et en cinq chapitres un Brassens intime et méconnu.

Riche de photos jamais vues, de lettres inédites, de textes jamais lus, de documents familiaux, de confidences d'amis de scène, ce hors-série évoque aussi la vie Parisienne de Brassens et sa rencontre déterminante avec Patachou.

Avec 6 textes de chansons à partager entre amis. 3,00 €



Pour commander:
https://monabo.midilibre.com/netful-presentation-press/site/midilibre/default/fr/boutique/produit.html?productid=453023&catref=coup_de_coeur

Une photo avec Lino au resto...

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Ven 4 Nov - 16:27

Les amis de Georges:

http://www.lesamisdegeorges.com/

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Sam 5 Nov - 12:19



Vient de sortir...

Georges Brassens nous a laissé un patrimoine musical et littéraire des plus singuliers.
30 ans après sa disparition ce livre accompagné de 2 CD contenant 52 succès remasterisés. Dans ce livre, Jean-Louis Garitte nous donne la signification des bons mots de Georges Brassens contenus dans les chansons sélectionnées dans le double CD. Dans sa préface, l'écrivain Philippe Delerm nous livre, avec sa sensibilité habituelle, sa vision de Georges Brassens sans jamais flirter avec l'hagiographie...

Editeur : L'Opportun (Editions de) 19,90

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 10 Nov - 12:20



On connaît tous Georges Brassens, le chanteur, l’homme à la pipe et à la guitare, ses refrains, ses mots, sa voix… Mais qui connaît l'homme ? Cet être pudique qui se dissimule derrière ses chansons.
Les films amateurs qu'il a tournés dans les années 50 soulignent ainsi, de manière extraordinaire, les liens entre sa vie et son oeuvre. Pendant près de 10 ans, il engrange des films qu’il assemble, annote, archive. Un petit trésor, un concentré de vie, qui nous rapproche encore un peu plus de cet homme mystérieux. Ces archives personnelles, conservées par sa famille, témoignent d’un entre deux dans la vie de Brassens : entre un début de reconnaissance et un succès qui va vite le dépasser.

Excellent Dvd que j'ai regardé hier soir avec des images tournées par Georges Brassens...

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Mar 15 Nov - 13:27


Le texte d’Alphonse Bonnafé est un témoignage de première main écrit par celui qui fut le professeur de français du jeune Brassens au collège Paul-Valéry de Sète, et qu’on peut lire également comme une analyse de l’œuvre et du personnage. Il est considéré comme l’un des premiers grands textes sur Brassens, publié à l’origine (en 1963) dans la collection «Poètes d’aujourd’hui». Il révèle ses sources d’inspiration, explique sa manière d’écrire, fait mieux comprendre sa richesse et sa générosité.
De son côté, Lucien Rioux explore le monde créé par Brassens en entraînant le lecteur dans la galerie de portraits dessinés de chanson en chanson. Des personnages qui lui ressemblent. Comme lui, ils sont aimables, tolérants, mêlent l’humour et la tendresse, la fraîcheur et une robuste philosophie.
Un ensemble illustré par de nombreuses chansons, des documents photographiques, des repères biographiques, une discographie et une bibliographie mises à jour.

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Mar 22 Nov - 13:28





















Vidéo:
http://www.dailymotion.com/video/xm7v21_brassens-et-la-jeanne_music

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Ven 2 Déc - 19:28

Et un site:
http://www.aupresdesonarbre.com/

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Ven 23 Déc - 18:23

Site:

http://www.georgesbrassens-gb.eu/

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Jeu 16 Fév - 12:33

Pour les 10 ans de sa disparition:
http://www.dailymotion.com/video/xj0wj4_g-brassens-yves-duteil-l-orage-le-grand-echiquier-j-chancel_music

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Georges Brassens   Sam 23 Fév - 14:22


_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Georges Brassens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Georges Brassens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pénélope de Georges Brassens
» La guerre de 14-18 (Georges Brassens)
» Supplique pour être enterré sur la plage de Sète (Georges Brassens)
» 75015 - ACE Paris fête Georges Brassens
» Chine de livres à Georges Brassens : des ouvrages sur les CPA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lino Ventura SITE :: Liens et livres-
Sauter vers: