Lino Ventura SITE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Nouveau livre sur Lino Ventura

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Nouveau livre sur Lino Ventura   Ven 9 Juil - 12:04

Lino Ventura – Editions Autres Temps (prévu pour Novembre 2010)...

Par Bernard Boyé...

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mer 20 Oct - 9:34



_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...


Dernière édition par Eric le Sam 23 Oct - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
françois



Nombre de messages : 1236
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mer 20 Oct - 21:39

jolie couverture!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magie-et-magicien.be/
Luc



Nombre de messages : 29
Age : 32
Localisation : paris
Date d'inscription : 20/11/2009

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Dim 31 Oct - 17:30

sait-on s'il s'agit d'une biographie ou d'un album photo ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mar 2 Nov - 12:43

Biographie et photos...
62

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mar 2 Nov - 18:31

Extraits du livre:

« Je crois que le métier pour lequel j’étais le moins fait, c’est celui d’acteur »
Trente ans de carrière et soixante treize films plus tard, Lino Ventura, plus pré-sent que jamais dans le coeur des français, reste l’un des grands noms du cinéma dans notre pays, au même rang que des Gabin, Delon, Bourvil ou Fernandel. Cet homme que rien ne prédispose à ce métier, entre de plein pied dans ce monde et par la grande porte. Alors que d’autres en sont encore à « ramer » dans les cours du soir, il décroche son premier rôle, sur le bord d’un comptoir de bar, aux côtés de Jean Gabin, dès le départ, Lino en impose à l’écran.
Il n’a pas choisi le métier d’acteur, c’est le cinéma qui l’a choisi.
L’oeil noir, des épaules de déménageur, cet homme carré au parler direct que l’on s’attend plus à trouver comme videur de discothèque que vendeur dans un magasin de porce-laine, a su charmer un public nombreux, non seulement par son talent d’acteur mais égale-ment par sa prestance, son élégance, sa culture et sa franche camaraderie.
Cantonné à des rôles de gangsters ou de policiers au début de sa carrière, il a su changer de registre en passant du film noir à la comédie, tout en étant crédible dans tous les registres. Il a tourné avec les plus grands réalisateurs, apportant à chaque fois sa touche per-sonnelle au scénario et à l’interprétation de ses rôles, ce qui, aux dires de certains, n’était pas toujours simple, mais souvent les discussions se terminant devant un énorme plat de pâtes, chacun pardonnait !

D’UNE PETITE SALLE MITEUSE AUX CHAMPIONNATS D’EUROPE

Lino, toujours à fond dans le sport, quitte la miteuse salle des Gobelins pour celle de
la porte d’Italie, il s’entraîne trois fois par semaine à la lutte gréco-romaine ainsi qu’à la lutte
libre. Les copains de l’époque se nomment Fred Oberlander, troisième aux championnats
d’Europe de lutte libre et champion de France en 1937, ainsi qu’un lutteur hongrois, Stan
Karoly, et Paul Marton qui deviendra plus tard organisateur de combats à la salle Wagram, la
mythique salle de spectacle parisienne qui verra défiler les plus grands comme Georges Car-
pentier, Marcel Cerdan mais aussi Maria Callas ou Duke Ellington.


En 1938 Luisa part se reposer dans sa famille à Parme. L’Europe gronde, Hitler, déjà
en marche depuis 1936, annexe l’Autriche. La France a peur et ferme ses frontières. Luisa
est coincée en Italie, elle somme son fils de la rejoindre. Entre sa mère et son nouvel amour
son coeur balance, il est tiraillé entre l’amour qu’il porte à ces deux femmes. Finalement, à la
veille de son départ, ne pouvant se résigner à laisser Odette derrière lui, il renonce à son
voyage de retour et décide de rester.

Cette même année, au printemps, il devient champion de Paris de lutte libre. C’est la
fête.

1939, la France et l’Angleterre entrent en guerre contre l’Allemagne. L’année suivan-
te c’est l’Italie qui déclare la guerre à la France. Beaucoup d’italiens sont arrêtés par la poli-
ce française. Lino s’installe alors avenue Kléber, chez ses futurs beaux-parents, et quitte son
emploi d’aide comptable à la CIT pour aller travailler dans le petit garage que tiennent la
soeur et le beau-frère d’Odette.


A vingt six ans et plus de dix années d’entraînements derrière lui, Ventura voit là un
bon moyen de subvenir aux besoins matériels de sa petite famille. A Noël 1945, il participe à
son premier combat professionnel face à son copain Gilbert Leduc. Match nul ! Puis il part
pour Bordeaux « affronter » son autre ami Henri Cogan.

En juillet 1946 Odette donne naissance à leur premier enfant, Milène. En décembre
c’est Luisa qui revient s’installer à Paris, Lino l’installe dans un petit studio, non loin de l’a-
venue de Versailles.

Le catch fait recette, les salles sont pleines, bruyantes et enfumées, Lino signe pour
une tournée à travers la France. Il quitte Paris en laissant femme et enfant derrière lui, mais
c’est pour la bonne cause. Il va alors combattre dans toutes les grandes villes du pays mais
également en Angleterre, en Suisse, en Espagne et en Allemagne.

Grâce à ses combats l’argent rentre un peu, il gagne tous les mois l’équivalent de dix
mille francs de l’époque mais les frais sont considérables, il ne reste plus grand-chose à la fin
du mois. C’est là qu’Odette à une idée, se lancer dans le commerce de layette pour bébés,
qu’elle confectionne elle-même, avec une machine à coudre louée pour l’occasion. Les affai-
res marchent bien, en 1947 Odette dépose la marque « Milène », loue un petit atelier à Bou-
logne et embauche quelques ouvrières.

Lino, sur une vieille moto, joue les représentants de commerce. Il négocie les prix,
les quantités de tissus ou de rubans avec les fournisseurs, il fait du porte à porte chez les
commerçants pour placer les créations de son épouse. Les affaires commencent à tourner
mais les fins de mois restent difficiles.


Le jeune papa est sur tous les fronts, le porte à porte et les combats. Les villes s’en-
chaînent, Nice, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Dunkerque, Grenoble … Les aller-retour
entre la capitale et les salles de provinces se succèdent, jour après jour jusqu’en février 1950
où, à Lausanne, sous les couleurs de l’Italie, Lino Ventura est sacré Champion d’Europe
poids moyen, après un combat contre Mike Marino.

Janvier 1957, Gilles Grangier tourne un nouveau polar « Le rouge est mis », le scéna-
rio est d’Auguste le Breton et les dialogues de Michel Audiard. Les deux personnages de
truands sont tenus par Gabin et Ventura alors que l’on retrouve dans les seconds rôles Mar-
cel Bozzuffi, Paul Frankeur, Annie Girardot et Jean-Pierre Mocky qui n’a pas encore com-
mencé la carrière de réalisateur qu’on lui connait.

Abonné aux films policiers il enchaîne, sous la direction de Raymond Bailly,
« L’étrange Monsieur Steve » aux côtés de Philippe Lemaire, Jeanne Moreau et Armand
Mestral. Bien que le scénario et les dialogues soient signés Frédéric Dard, le film ne fait pas
recette et ne plaît pas à la critique ce qui n’a pas pour effet de décourager le jeune acteur
puisque les tournages se suivent. Jusqu’à la fin de l’année 57 pas moins de six films à assu-
rer.

En avril « Trois jours à vivre » de Gilles Grangier, Lino retrouve Jeanne Moreau et
Daniel Gélin. Au printemps Bernard Borderie le dirige dans « Ces dames préfèrent le Mam-
bo » un film policier sur fond de trafic de drogue avec Eddie Constantine, Pascale Roberts et
Jacques Castelot. Odette rejoint son époux sur le tournage, l’occasion pour le couple Ventura
de passer d’agréables moments à Juan-les-Pins. Lino y interprète le personnage de Paulo un
trafiquant de drogue. A noter une apparition d’un jeune comédien, Christian Morin qui de-
viendra plus tard un célèbre animateur de la télévision avant de revenir à la comédie.

En juillet Ventura retrouve son « pote » Gabin dans « Maigret tend un piège » de
Jean Delannoy d’après l’oeuvre de Georges Simenon. Les deux compères incarnent, cette
fois-ci deux policiers, Gabin endosse le pardessus de Jules Maigret et Ventura celui de l’ins-
pecteur Torrence. La distribution s’enrichit également de la présence d’Annie Girardot, Jean
Desailly, Jean Tissier, Alfred Adam, André Valmy et Paulette Dubost.

Le deuxième long métrage, un peu plus consistant celui-ci, est signé Julien Duvivier
et regroupe une distribution des plus prestigieuse. Autour de Lino on retrouve Danielle Dar-
rieux, Bernard Blier, Robert Dalban, Paul Frankeur, Paul Guers, Daniel Ivernel, Noël Ro-
quevert, Serge Reggiani et Paul Meurisse. « Marie Octobre » retrace les retrouvailles d’un
groupe d’anciens résistants dont le chef a trouvé la mort, trahi par l’un d’entre eux.

1959 débute avec le tournage d’un nouveau policier, « Un témoin dans la ville » d’E-
douard Molinaro sur un scénario de Gérard Oury et Alain Poiré. L’acteur endosse une nou-
velle fois le costume d’un tueur aux côtés de Sandra Milo, Daniel Ceccaldi, Robert Dalban,
Jacques Monod et une apparition du chanteur Jean Ferrat en voyageur du métro.

En mars c’est la rencontre avec Bourvil dans « Le chemin des écoliers » d’après le
roman de Marcel Aymé, filmé par Michel Boisrond, les deux « anciens » que sont Ventura et
Bourvil y donnent la réplique à deux petits nouveaux qui débutent dans le métier, Jean-
Claude Brialy et Alain Delon.

Les tournages se succèdent à un rythme soutenu. En mai Gilles Grangier donne les
premiers tours de manivelle de « 125, rue Montmartre » avec Andréa Parisy, Robert Hirsh,
Dora Doll, Jean Dessailly, Alfred Adam et Henri Crémieux. L’histoire d’un vendeur de jour-
naux, qui se retrouve, malgré lui, mêlé à un meurtre. A la manière d’Alfred Hitchcock, Gil-
les Grangier fait une apparition furtive devant la caméra en achetant un journal à Lino. Un
passage de ce film a été utilisé en 2009, dans une publicité pour un grand quotidien français.

En octobre c’est Claude Sautet qui le dirige dans « Classe tous risques » une adapta-
tion du roman de José Giovanni, avec Sandra Milo, Marcel Dalio, Jacques Dacqmine et Ber-
nard Dhéran. Ventura partage la vedette avec un « jeune premier », Jean-Paul Belmondo.
C’est d’ailleurs sous la pression de Sautet et de Ventura que les producteurs acceptèrent de
signer avec Belmondo. Loin de faire un bide avec ses presque deux millions d’entrées, le
succès escompté n’est pas au rendez-vous, Lino est un peu déçu.

En 1964 il tourne trois films et fait une courte apparition dans « Le monocle rit jau-
ne » de Georges Lautner avec Paul Meurisse, Robert Dalban et Marcel Dalio. Le premier,
filmé en Espagne, est une réalisation de Carlos Saura « Les bandits » avec Léa Massari,
Francisco Rabal et Philippe Leroy, puis à l’été c’est Georges Lautner qui revient à « la char-
ge » avec une nouvelle comédie « Les barbouzes » dialoguée par Michel Audiard. Là encore
Ventura retrouve ses copains, Bernard Blier, Francis Blanche et Robert Dalban. Le généri-
que se gratifie également de la présence de Mireille Darc, Jess Hahn, Charles Millot, Noël
Roquevert, Hubert Deschamps et Philippe Castelli. Succès garanti !



L’année se termine avec Claude Sautet pour « L’arme à gauche », un film d’aventu-
res tourné entre l’Espagne, Cannes et Nice. Sur fond de trafic d’armes, un expert nautique
découvre la disparition d’un yacht alors qu’il vient tout juste d’en terminer l’expertise.



En cette nouvelle année 1965, Lino Ventura va tourner dans trois longs métrages. Le
premier est signé Pierre Granier-Deferre, « La métamorphose des cloportes » avec Charles
Aznavour, Pierre Brasseur, Françoise Rosay, Maurice Biraud, Jean Carmet, Georges Géret et
Daniel Ceccaldi. Pour le deuxième c’est Robert Enrico qui s’y colle avec « Les grandes
Gueules » d’après le roman de José Giovanni. Ventura retrouve pour la seconde fois Bourvil
avec qui il avait tourné « Le chemin des écoliers ». Jean-Claude Rolland, Jess Hahn, Michel
Constantin, Marie Dubois, Paul Crauchet et Marc Eyraud complète la distribution de ce film
tourné à six kilomètres de Gérardmer dans les Vosges. Avec plus de 3,5 millions de specta-
teurs le film se place très bien au box office, malheureusement largement devancé par le duo
Bourvil-de Funès dans « Le corniaud » et ses onze millions d’entrées.

Pour clôturer l’année, une nouvelle comédie, lui est proposée par Georges Lautner,
« Ne nous fâchons pas ». C’est la ville de Nice qui va accueillir l’équipe de tournage et les
comédiens dont, Michel Constantin, Mireille Darc, Jean Lefebvre, André Pousse, Robert
Dalban et Serge Sauvion qui va devenir célèbre quelques années plus tard en étant la voix
française de l’inspecteur Colombo.







_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
françois



Nombre de messages : 1236
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mar 2 Nov - 22:01

merci Eric
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magie-et-magicien.be/
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mer 24 Nov - 15:31

Bon je l'ai ...Superbe album avec pleins de photos...

62

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
françois



Nombre de messages : 1236
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mer 24 Nov - 17:56

Tu le nous conseille Eric?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magie-et-magicien.be/
thierrydemarseille



Nombre de messages : 172
Age : 55
Localisation : Boulogne Billancourt
Date d'inscription : 26/08/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Dim 5 Déc - 12:10

Eric a écrit:
Bon je l'ai ...Superbe album avec pleins de photos...

62
Eric? est ce que tu as ce livre en stcok à la librairie " ????Si oui, je passe le prendre, amitiés , Thierry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mar 7 Déc - 11:59

thierrydemarseille a écrit:
Eric a écrit:
Bon je l'ai ...Superbe album avec pleins de photos...

62
Eric? est ce que tu as ce livre en stcok à la librairie " ????Si oui, je passe le prendre, amitiés , Thierry.

Oui , Thierry , tu te doutes bien...

lol!

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Mar 21 Déc - 15:58

J'ai eu le plaisir de le recevoir hier dédicacé par l'auteur...
Wink

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Ven 23 Sep - 12:49


_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Jeu 6 Oct - 19:26

Daniel le seul Canadien à l'avoir entre les mains...
lol!

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Daniel



Nombre de messages : 1572
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Jeu 6 Oct - 19:39

OUI ! Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel



Nombre de messages : 1572
Age : 57
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Jeu 6 Oct - 19:48

Un gros merci à Éric et à l'auteur Bernard Boyé de me l'avoir dédicacé personnellement. C'est un très beau cadeau. Encore une fois, merci à vous deux ! 62
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Jeu 6 Oct - 19:51

Daniel a écrit:
Un gros merci à Éric et à l'auteur Bernard Boyé de me l'avoir dédicacé personnellement. C'est un très beau cadeau. Encore une fois, merci à vous deux ! 62

De rien mon ami...
Abientot à Québec pour:
90
89
78

Et promis j'essairai d'éviter ça:
hic

lol!

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Eric
Admin


Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   Jeu 12 Juil - 11:20

Voici la page Lino du blog de Bernard:
http://leslegendesducinemafrancais.over-blog.fr/article-lino-ventura-53215046.html

_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau livre sur Lino Ventura   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau livre sur Lino Ventura
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un nouveau livre de broderie au ruban
» Programmes télé avec Lino Ventura
» Nouveau Livre d'Armée
» Le nouveau livre de Paulo Coelho
» nouveau livre d'Isabelle Vautier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lino Ventura SITE :: Liens et livres-
Sauter vers: