Lino Ventura SITE


 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Lino au boulot...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eric
Admin
avatar

Nombre de messages : 7148
Age : 46
Localisation : Mars et ça repart...
Date d'inscription : 23/01/2006

MessageSujet: Lino au boulot...   Mar 12 Juil - 19:23

Culture - Cinéma
Écrit par Vincent MARTIN


Vous avez aimé les répliques des « Tontons Flingueurs » pour apporter un peu de piquant et d’animation à des réunions parfois ennuyeuses ? Votre répertoire est épuisé et vous en redemandez ? Vos collègues en ont assez des sempiternelles mêmes répliques et exigent que vous vous renouveliez ? Réjouissez-vous ! Voici une nouvelle sélection de vingt répliques pour faire de vous un acteur incontournable des réunions dans votre entreprise.



1. « Tu m’avais promis de m’en parler en premier. »
(Bernard Blier à Jacques Dumesnil lorsqu’il apprend qu’il vient de confier ses affaires à Lino Ventura).
Vous étiez pressenti pour un poste et celui-ci vient de vous passer sous le nez ? Vous deviez être consulté pour une décision qui a au final été prise sans vous ? Hélas, le monde de l’entreprise est sans pitié. Il ne vous reste plus qu’à attendre une autre occasion et à attaquer le lobbying (voir plus loin). 25 pts.
2. « Exact. J’aurais pu aussi organiser un référendum. »
(La réponse de Jacques Dumesnil à Bernard Blier).
A sortir en toute occasion où votre décision semble mécontenter une majorité d’individus. Cette façon de mépriser les scrutins d’initiative populaire ne vous fera pas passer pour un démocrate, mais tout le monde saura qui est le patron. 50 pts.
3. « A la bonne vôtre, mon cher ! Vous allez connaître tout ce que j’ai connu. »
(Francis Blanche à Lino Ventura lorsqu’il lui annonce qu’il a accepté de reprendre l’éducation de la petite).
A l’intention de celui qui va reprendre votre poste ou votre projet. Après tout, un petit mot d’encouragement fait toujours chaud au cœur. Les patates chaudes ne manquent pas dans le monde des entreprises, les conseils des anciens, toujours bienveillants, non plus. 25 pts.
4. « C’est son côté agaçant, il faut qu’il parle. »
(Sabine Sinjen à Lino Ventura à propos de Claude Rich).
Dans le même registre que « C’est curieux, chez les marins, ce besoin de faire des phrases » précédemment évoqué. Facile à caser, facile à décliner : il faut qu’il chante, il faut qu’il étale sa culture, il faut qu’il cite « les Tontons Flingueurs », ..., la liste est quasiment infinie. 5 pts.
5. « J’espère qu’il est encore chaud »
(Dominique Davray (Madame Mado) à Lino Ventura, au début de la réunion, « façon meeting », sur la péniche).
Vous voulez aborder la nouvelle stagiaire à la machine à café, faire plaisir à un collègue, entamer un lobbying que vous prévoyez de façon crescendo ou vous faire apprécier à votre juste valeur par votre supérieur hiérarchique ? Apportez-lui donc le café en lui susurrant cette réplique. Elle vous vaudra sans conteste une réputation de parfait gentleman, une promotion rapide et la jalousie de vos collègues. Peut-être même un peu des trois... Facile mais de bon goût. 10 pts.
6. « Ca peut tenter les âmes simples. »
(Théo (Horst Franck) à Lino Ventura sur le transport clandestin).
Une façon de stigmatiser les pratiques déloyales – surtout comparées à celles de votre propre société – des concurrents lorsqu’ils veulent débaucher vos plus fidèles collaborateurs ou venir chasser sur vos terres commerciales. 50 pts.
7. « C’est toujours comme ça, avec les prétentieux. Moi je ! Moi je ! Une fois sur le terrain, plus personnes. »
(Théo (Horst Franck) en attendant Lino Ventura dans le traquenard tendu route de Fontainebleau).
Soyons honnêtes : c’est toujours difficile de dire du mal des autres avec élégance ou originalité. Voilà déjà une piste. 50 pts.
8. « Nous venons déjà de frôler l’incident. »
(Robert Dalban à Bernard Blier et Jean Lefebvre pour leur demander de lui confier leurs flingues).
Vous venez de justesse d’éviter le clash avec le client ? Encore un effort pour dissiper définitivement tout malentendu ? Cette phrase s’impose et détendra l’atmosphère rendue pesante par l’enjeu. 40 pts.
9. « Faudrait voir à planquer les motifs de fâcherie. »
(Lino Ventura à Francis Blanche à propos de « l’encaissement en retard » qui traîne encore sur la table de la cuisine).
Une façon polie de demander à ne pas aborder les sujets peu consensuels, le salaire des dirigeants, les bonus des traders ou les promotions de certains. 40 pts.
10. « On pourrait peut-être s’en faire un petit ? »
(Lino Ventura aux autres tontons, dans la cuisine du Mexicain).
Formule passe-partout qui a l’avantage de suggérer un peu n’importe quoi : un apéro, un dessert, un café, un scrabble, un compte-rendu, n’importe quoi, on vous dit. 10 pts.
11. « Le tout-venant a été piraté par les mômes. »
(Francis Blanche à Lino Ventura, en réponse à la proposition précédente).
J’avoue avoir du mal à trouver un contexte professionnel – à part les pots de départ à la retraite – pour la caser, mais elle est tellement jolie que je n’y résiste pas. Trrrrès difficile. 2700 pts.
12. « Qu’est-ce qu’on fait, on se risque sur le… le bizarre ? »
(Francis Blanche à Lino Ventura, juste après la précédente).
Un peu plus facile. On a essayé toutes les solutions (techniques, commerciales, de management, …), ça ne marche toujours pas. On essaie autre chose ? Elégant et efficace. Vous donnera l’aura d’un vrai manager. 50 pts.
13. « Ah, nous v’là sauvés ! »
(Bernard Blier à Francis Blanche qui vient de sortir le vitriol).
Quelqu’un a enfin trouvé la solution qui va vous tirer d’affaire et vous permettre de ne pas perdre la face. Ou compris comment marchait le vidéoprojecteur. Enfin, bon, l’un dans l’autre, la réunion et les postes des participants sont sauvés. Relativement facile d’emploi. 10 pts.
14. « Si on bricolait plus souvent, on aurait moins la tête aux bêtises. »
(Bernard Blier à Lino Ventura, pendant la scène de la cuisine).
Mot de ralliement chaleureux des chefs de projets regrettant le temps où ils ne faisaient que du développement. Remarque froide et cynique à l’intention du chef de projet à qui l’on demande de retrouver le temps où il ne faisait que du développement. 25 pts.
15. « Sans être franchement malhonnête, comme ça, à première vue, il a plutôt l’air bizarre. »
(Jean Lefebvre aux autres tontons à propos du tord-boyaux du Mexicain ».
Que voilà une belle réplique, qui peut s’appliquer à pas mal de choses : le dernier embauché (ou le nouveau patron), la dernière release d’un projet, le soft qu’on vous a demandé d’évaluer, etc. 50 pts.
16. « J’y trouve un goût de pomme. »
(Jean Lefebvre aux autres tontons à propos du tord-boyaux du Mexicain »).
Un classique indémodable. A sortir sur un Calva, une tarte aux pommes ou une tarte Tatin. 5 pts. + 5 pts également à celui qui répond « Y’en a ! ».
17. « On vous apprend quoi, à l’école, mon petit chat ? »
(Bernard Blier à Sabine Sinjen, en aparté après la scène de la cuisine).
Très utile pour aborder la jolie stagiaire entrevue l’autre jour à la machine à café (on a déjà évoqué vos problèmes devant cette jeune personne). Seul problème : elle peut ne pas mesurer toute l’excellence de cette citation, surtout si elle moins de trente ans. Personnellement, je déconseille « Les jolies filles en savent toujours trop », sauf à jouer les misogynes. Mais, si ça marche, c’est que votre charisme et votre humour l’emportent sur votre goujaterie, et toutes les audaces vous sont permises ! 50 pts (plus la stagiaire ?). Alors vous pourrez dire, fièrement et légitimement : « Je séduis pas, j’envoûte. »
18. « L’Egypte. C’est pas commun, ça, l’Egypte. »
(Bernard Blier à Sabine Sinjen, après lui avoir prédit une carrière internationale).
A caser dans toute discussion sur l’Egypte, ou sur la carte postale que vous aurez la bonté d’envoyer à vos collègues depuis ce beau pays (merci à Jean-Christophe B.). 10 pts.
19. « Monsieur dirige sans doute une agence de voyages ? »
(Claude Rich à Bernard Blier, à la suite de la précédente).
Le directeur d’agence ou le commercial vous proposent un projet à Lille (vous habitez Marseille) ou vous vante les charmes de la vie alsacienne (vous êtes de Toulouse) ? Cette répartie ne vous évitera sans doute pas la délocalisation, mais vous procurera certainement un certain plaisir. Vues les circonstances, 100 pts.
20. « Good health and hapiness, sir »
(Robert Dalban à Lino Ventura, en lui donnant son cadeau d’anniversaire).
Une manière élégante et européenne – à défaut d’être originale – de souhaiter un bon anniversaire ou vos vœux pour la nouvelle année.




_________________
On a toujours tendance à prendre les bruns trapus pour des gangsters mais c'est un préjugé idiot...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tontonsflingueurs.actifforum.com
françois

avatar

Nombre de messages : 1236
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 18/01/2008

MessageSujet: Re: Lino au boulot...   Mer 13 Juil - 8:58

Very Happy Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magie-et-magicien.be/
 
Lino au boulot...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du beau boulot.. Respect
» [JEU] FRIDAY ESCAPE : Marre du boulot ? [Démo/Payant]
» un nouveau boulot!!!
» metro boulot dodo
» Programmes télé avec Lino Ventura

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lino Ventura SITE :: Bla-Bla,ptit coucou,sondages,jeux et quizz...-
Sauter vers: